Des Guides

Retour page d'accueil

Michelin 2013* Une étoile Michelin   2 fourchettes    

Dans ce petit restaurant du port, original et pittoresque, le chef concocte une belle cuisine d'aujourd'hui, fine et précise. Le meilleur de la pêche locale, la viande des petits producteurs alentour: on ne triche pas avec les produits et cela se sent ! Et pour l'anecdote, le capitaine Crochet (ou du moins sa statue grandeur nature) veille sur les lieux...

 Michelin 2010 * Une étoile Michelin   2 fourchettes      

 

au port - 04 95 33 24 20 - www.restaurantlepirate.com -— Fermé janv.-fév., lundi et mardi sauf de juin à sept.

Rest Menu 35 € (déj.), 65/90 € — Carte 70/100

Spéc. Risotto crémeux de langoustines du Cap Corse (été). Déclinaison autour du veau corse "bio". Orange corse pochée, coque en chocolat flambée au Grand Marnier (saison). Vins Coteaux du Cap Corse, Patrimonio.

• Agréable terrasse face au petit port, salle à manger-véranda côté mer et goûteuse cuisine délicate et précise, font le charme de cette vieille maison en pierre

 

 

 

Michelin 2009 * Une étoile Michelin   2 fourchettes


*
Rest – Menu (29 €), 35 € (déj.), 65/90 € – Carte 75(83 €

Spéc. Risotto crémeux de poulpe à l'encre de seiche. Déclinaison de veau « bio »corse. Tour de chocolat ivoire, coeur coulant passion et sorbet pabana., vins-Patrimonio, Vin de Corse-Figari

¨ Agréable terrasse face au petit port, salle à manger véranda côté mer et goûteuse cuisine, délicate et précise, font le charme de cette vieille maison en pierre

 

L'avis de Gault&Millau 2013

Un très joli site, une table chic et glamour pour profiter de la carte postale, et même mieux, pour en faire partie. On aime tout à la fois l'attachement à la Corse et la véritable recherche, sur chaque plat, parfois jusqu'à la complication, mais qui ne s'arrête naturellement pas à l'adaptation du terroir : brandade de denti côtier et mouclade de l?étang de Diana sur un velouté de basilic, chapon juste poêlé, jus de viande et de crustacés, crumble façon pissaladière, gnocchi et infusion de verveine, et toujours la très belle déclinaison sur le veau bio de la ferme Abbatucci. Belle et vaste cave, avec les meilleurs de l'île et de beaux flacons du vignoble méditerranéen.

GAULT MILLAU FRANCE -2009- 1 toque 14/20

 

On pourrait se poser la question du bien-fondé d'une ambition gastronomique, au sens traditionnel du terme -la belle table, le tralala, les belles assiettes et l'addition ravageuse- à Erbalunga, joyau de simplicité corse au milieu du Cap, loin des strass calvais ou porto-vecchiens. Mais c'est ainsi, et ce Pirate que Jean-Pierre Ricci a su hisser à ce niveau est finalement une chance pour ceux qui veulent se couper le temps d'une soirée des charcuterie,. et cannellonis au brocciu. On se fait beau, on sort les escarpins et Le sac Fendi et on descend au bord de l'eau jusqu'à cette élégante salle qui regarde la mer. Jerry Monmessin, jeune chef stable depuis trois ans, sait faire passer le message, carte construite, éIaborée, actuelle, sur les meilleurs produits, les dorades et dentis de Ia pêche du jour, le risotto de poulpe à l'encre de seiche, le doublement fameux veau bio d'Abbatucci. Les deux toques sont désormais a portée de main, d’autant que le service sait se faire sobre et efficace et que la cave est un atout maître, les meilleurs vins de l'île et une. Habile sélection "continentale".

L'avis du Petit futé sur LE PIRATE :2013

La plus belle table des environ, créée par Jean-Pierre Ricci et Nathalie Esposito. La cuisine est toujours pilotée par le chef Jerry Momnessin, présente depuis 2004 et la notoriété est largement justifiée. Aucune faute de goût, de l'arrivée sur le site de cet adorable petit port de pêche au service impeccable dans un cadre très soigné. La carte n'est nullement figée et s'étoffe au gré du marché et des saisons pour proposer des saveurs originales en totale osmose avec le cadre. Sans tomber dans les excès des additions astronomiques de certains, les menus sont d'un bel équilibre que ce soit en formule découverte ou plaisir. On choisira sans soucis l'une des 400 références des vins locaux et continentaux sous les conseils éclairés du sommelier de la maison. Magnifique terrasse au-dessus de l'eau pour des couchers de soleil romantique

Petit Futé -2009-

 

 La montée en puissance de ce beau pirate est tout à fait remarquable, L'équipe de Jean-Pierre Ricci a fait de gros efforts pour se positionner sans aucun doute comme la meilleure table du Nord de la Corse et le résultat est proche de la perfection. L'emplacement est réellement idyllique, terrasse posée au bord de l'eau, salle cosy et belle vaisselle, véritable oeuvre d'art, service attentif et professionnel, le tout dans une ambiance feutrée jamais pesante. La cuisine ne vient en rien gâcher l'ensemble avec un menu découverte qui mérite à lui seul le détour et une belle carte évolutive tournée tout naturellement vers ta mer grâce pécheurs locaux. Les touristes gastronomes manquent rarement cette table et les Bastiais devraient avoir la curiosité de fréquenter plus assidûment 1

 

Michelin 2008 * Une étoile Michelin


* Le Pirate au port tel 04 95 33 24 20 - jeanpierrericci @ aol.com - Fax 04 95 33 18 97 - Menu (29 €), 35 € (déj. en sem.), 59/90 €- Carte 61 /80 €


Spéc. Tortellini d'araignée de mer sur crème de crustacés (mars à juin). Déclinaison de veau corse en trois cuissons .Baba sur minestrone de fruits frais. Vins : Vin de pays de l'île de Beauté, Patrimonio.
• Agréable terrasse dressée face au petit port, coquettes salles à manger rénovées et appétissante cuisine au goût du jour font le charme de cette vieille maison en pierre

 

 

GAULT MILLAU FRANCE -2008- 1 toque 14/20

LE PIRATE

 Jean-Pierre Ricci, qui dirige cette ambitieuse maison depuis plus de dix ans, a réussi un coup de maître en conservant les mêmes prestations malgré le départ voilà deux ans de son chef emblématique, Robert Rodriguez. Un équipage désormais soudé, depuis les plus jeunes moussaillons jusqu'au capitaine, Jerry Monmessin, habile navigateur : tortellinis d'araignée de mer du Cap Corse, parfum de mangue et huile de vanille, infusion d'asperge, côte épaisse de noir de Bigorre juste rôti, ail violet en chemise et pommes de terre rattes, tarte tiède aux pommes rôties au beurre de "rappu", verre de cap Corse et glace verveine. Le ticket d'entrée a subi une intense cure d'amaigrissement (compter 60 € à la carte, hors poissons au poids), la vue idyllique sur la mer n'ayant en revanche rien perdu de sa superbe.

 

  BOTTIN GOURMAND 2008 *

LE PIRATE

Installée dans un ancien hangar à bateaux, la délicieuse petite table de Jean-Pierre Ricci séduit à coup sûr tous les habitués de ce petit village chic du cap Corse. Le décor en est soigné, lumineux, la terrasse ouverte sur la mer des plus agréables et, aux fourneaux, Jerry Mommessin joue à merveille des plus beaux produits locaux pour livrer une savoureuse cuisine corse, toute de fraîcheur et de légèreté.
Sur une fine crème de crustacé, les tortellini de langouste aux amandes, infusion de persil plat - déclinaison autour du veau bio corse élevé par J. Abbatucci - sur un minestrone de fruits, le baba juste imbibé, ananas rôti au rapadura, glace vieux rhum.

Michelin 2007 * Une étoile Michelin


* Le Pirate au port tel 04 95 33 24 20 - jeanpierrericci @ aol.com - Fax 04 95 33 18 97 - Menu (29 €), 35 € (déj. en sem.), 59/90 €- Carte 61 /80 €
Spéc. Tortellini d'araignée de mer sur crème de crustacés (mars à juin). Déclinaison de veau corse en trois cuissons .Baba sur minestrone de fruits frais. Vins : Vin de pays de l'île de Beauté, Patrimonio.
• Agréable terrasse dressée face au petit port, coquettes salles à manger rénovées et appétissante cuisine au goût du jour font le charme de cette vieille maison en pierre

 

 

GAULT MILLAU FRANCE -2007- 1 toque 14/20

LE PIRATE Jean-Pierre Ricci, qui dirige cette ambitieuse maison depuis plus de dix ans, a réussi un coup de maître en conservant les mêmes prestations malgré le départ voilà deux ans de son chef emblématique, Robert Rodriguez. Un équipage désormais soudé, depuis les plus jeunes moussaillons jusqu'au capitaine, Jerry Monmessin, habile navigateur : tortellinis d'araignée de mer du Cap Corse, parfum de mangue et huile de vanille, infusion d'asperge, côte épaisse de noir de Bigorre juste rôti, ail violet en chemise et pommes de terre rattes, tarte tiède aux pommes rôties au beurre de "rappu", verre de cap Corse et glace verveine. Le ticket d'entrée a subi une intense cure d'amaigrissement (compter 60 € à la carte, hors poissons au poids), la vue idyllique sur la mer n'ayant en revanche rien perdu de sa superbe.

   MICHELIN- 2006 * Une étoile Michelin

LE PIRATE

Agréable terrasse dressée face au petit port, coquettes salles à manger rénovées et appétissante cuisine au goût du jour font le charme de cette vieille maison en pierre.

 

BOTTIN GOURMAND 2013*

 LE PIRATE

À quelques kilomètres de Bastia, cette table créée par Jean-Pierre Ricci est une étape incontournable. Presque les pieds dans l'eau, face au petit port de pêche, on y déguste les produits de la mer. Les tarifs sont un peu élevés, mais Jerry Monmessin cuisine les poissons de la région avec talent et inventivité, outre une interprétation toute personnelle des pâtes à la langouste. La carte suit le marché et les saisons.

 

  BOTTIN GOURMAND 2006 *

 LE PIRATE

Robert Rodriguez vient de quitter les fourneaux de cette table de charme, très joliment aménagée dans un ancien garage a bateau par Jean-Pierre Ricci. Son second, Jerry Monmessin lui a succédé. Peu de changement aux fourneaux. Sauf des prix revus à la baisse. Jerry Monmessin fait preuve d'une belle créativité pour mettre e valeur le  meilleur de la Corse tant de la pêche que des élevages et des cultures environnantes. Une étoile méritée

Comme un Parmentier, brandade de denti et fricassée de moules • pavé de veau bio corse domaine de Mavella -tortellini de langouste, barigoule d'artichaut violet, écume d'amandes, consommé a boire.

Le PUDLO- 2013

A l’extrême nord de la Corse, au pied de sa pointe et de son Finistère, que constitue le Cap Corse, voilà tun coin de paradis. Pas de chambres, mais une terrasse, une salle chaulée, un mobilier confortable, un patron passionné, qui est, depuis plus de dix ans, la cheville ouvrière du lieu. Jean-Pierre Ricci, natif d’Erbalunga, reçoit avec gentillesse et sans faconde, conte l’histoire du lieu et laisse la bride sur le cou au jeune vosgien d’Epinal, Jerry Monmessin, qui s’est adapté avec brio aux valeurs d’ici.

LE PIRATE

 Le PUDLO- 2006

LE PIRATE

Le Pirate bon confort très bonne table  

Au Port.

Tél. 04 95 33 24 20. Fax 04 95 33 18 97. jeanpierrericci@aol.com - www.restaurantlepirate.com Fermé lundi, mardi midi, janv.-févr.

Menus : 35€ (déj.), 55€, 75€, 22f (enf). Carte: 70

 

Un pirate que l'on salue bien bas car voilà une adresse rare, un lieu chargé d'histoire, à visiter avec ferveur. Jean-Pierre et Nathalie Ricci ont fait d'un ancien garage à bateaux une demeure de grand charme. Dans cette vieille maison de pierre chaulée, son salon d'accueil extérieur, son agréable terrasse dressée face au petit port, ses fenêtres sur le dehors et la mer, ses tommettes, son plafond bas, la cuisine s'apparente à une promenade gourmande entre mer et maquis. Le jeune Jérémy Monmessin détient les clefs des four­neaux où il travaille le produit corse de qualité sur une partition agile, lui faisant rendre un son autre, plus fin, plus léger, sans falbalas. Dans les coquettes salles à manger rénovées en atours contemporains sur bleu de mer, le produit marin est respecté au mieux de sa fraîcheur. En témoignent, sur une fine crème de crustacés, les tortellinis d'araignées de mer du cap Corse parfum de mangue et huile de vanille, ou le chapon de pêche locale au pes­tou pommes de terre écrasées au safran et caviar d'aubergines. La déclinaison du veau bio corse du domaine Abbatucci épaule aux échalotes confites quasi en croûte noix poêlées et daube en cassolette charmera les carnivores. Le mille-feuille croustillant au praliné noisettes caramélisées coulis passion et cacao et glace vanille ravira tout le monde. Stéphane Risterruci a du travail sur la planche tant le choix est ardu parmi les 200 vins de Corse, d'Italie ou d'Espagne d'une carte superbe. Entre nous, un petit conseil: réservez !

 

 

 

   GAULT MILLAU FRANCE -2006. 1 toque 14/20

LE PIRATE

 

  LE PETIT FUTE 2006 

LE PIRATE

 Le pirate arrive à maturité cette année, avec la prise de commande aux fourneaux du jeune Jerry Monmessin qui s'appuie sur ses deux acolytes pour nous proposer de fines variations marines et terrestres. Toute la recherche s'appuie sur une sélection des meilleurs produits savamment sélectionnés au gré des saisons et des marchés. La présentation de la carte serait futile tant elle varie et surprend. Le cadre et le service sont é hauteur de la majesté de ce pittoresque village. On est heureux de trouver enfin une telle table sur la région.

 

  GUIDE HUBERT –2006

LE PIRATE

 

  LE PUDLO CORSE –2005

-PALMARES

Voilà les tables à visiter en priorité dans l’île de Beauté.

Elles racontent l'histoire comme la qualité de la région.

-Grand Hôtel Cala Rossa  Cala Rossa (Porto-Vecchio)

-Dolce Vita (Ajaccio)

-La Villa (Calvi)

-casadelmar (Porto-Vecchio)

-le Pirate (Erbalunga)

-Belvédère (Porto-Vecchio)

-Auberge Santa Barbara (Sartène)

Les Ricci ont fait d'un ancien garage à bateau de bord de port une demeure de grand charme. Gastro­nome autodidacte, Jean-Pierre a laissé les clefs des fourneaux au jeune Jerry Monmessin qui travaille sur une partition agile avec des produits de qualité. Comme l'ancien chef, le très créatif Robert Rodriguez, dont il fut le second trois ans durant, il tra­vaille le produit corse en lui faisant rendre un son autre, plus fin, plus léger, sans falbalas ni chichis. Dans cette maison chaulée, avec ses fenêtres sur le dehors et la mer, ses tommettes, son plafond bas, la cui­sine s'apparente à une promenade gourmande entre mer et maquis. Ravioli de langoustines et pancetta dans son consommé corsé, tarte tiède de rougets avec ses pommes de terre écrasées aux herbes, bar aux noisettes avec sa vinaigrette tiède au vinaigre balsamique témoignent d'une belle inclination vers le produit marin respecté au mieux de sa fraî­cheur. On y a ajouta la splendide côte de veau de lait « bio » avec son jus aux échalotes, la fane tarte tiède aux pommes au beurre de rappu, la tour d'ivoire truffée aux framboises corses, plus une carte des vins d'une exceptionnelle richesse, qui fait la part belle, quoique pas seulement, à toute l'île dans ses grandes largeurs et vous comprendrez que voilà une adresse rare, à visiter avec ferveur

 

  MICHELIN- 2005 (DEUX  FOURCHETTES)

LE PIRATE au port 04 95 33 24 20,  

Agréable terrasse dressée face au petit port, coquettes salles à manger rénovées et poissons fraîchement pêchés font le charme de cette vieille maison en pierre.

 

  BOTTIN GOURMAND -2005

Dans ce restaurant élégant, prolongé par une délicieuse terrasse à fleur d'eau, c'est toute l'âme corse qui s'exprime au travers de sa cuisine. Variée, parfois toute de tradition avec la soupe de poissons de roche, le plus souvent pleine de créativité, cette cuisine joue de tous les produits locaux, ceux de la pêche comme ceux des cultures et des élevages et c'est une réussite

Spécialités :
Tarte tiède de rouget de la pêche locale, pomme de terre écrasée aux herbes tomates fraîches huile au basilic pignons au mortier, quelques feuilles de roquette en amertume - carré d'agneau de lait corse élevé au domaine de Lintingone à Aghiome rôti au four, farigoulette jus de roquette blettes sauvages, ail des ours, légumes du soleil un filet d'huile de Balagne

 

   GAULT MILLAU FRANCE -2004.

 LE PIRATE        " Note: 1 toque 14/20 (signe table qui monte.)

Les années passent et l’ambition de ce Pirate se précise : non pas celle de guerroyer avec tous les bâtiments du littoral, mais de se positionner dans la meilleure allure, pour aller le plus loin possible. Le chef Robert Rodriguez s’investit complètement dans la mission et, signe fort, le restaurant est désormais ouvert à l’année, offrant aux Bastiais et à tout le Cap une table gastronomique qui ne se réserve pas qu’aux vacanciers. Les beaux produits du marché de Bastia, la pêche, un décor très élégant sur l’admirable crique d’Erbalunga, tout, malgré les tarifs parfois renversants (56€ le filet de Salers aux pommes de terres et truffes d’été). Les poissons du jour au four , la lasagne de loup sauvage d’Urbino et fleurs de courgettes soufflées, la côte de veau corse cuisiné en cocotte et jambon prizutu, valent bien un point de plus. A toute l’équipe de prouver désormais sur l’année que le Pirate n’est pas seulement une table pour les pinzutti

 

   LE PUDLO FRANCE -2004.

Cet ancien garage à bateau animé avec chaleur par Jean Pierre et Nathalie Ricci, face au port joue les vedettes de son village maritime, sans épate ni frime. Le décor de maison chaulée avec ses vitres sur la grande bleue est adorable. Côté cuisine les produits ne trichent pas et le chef Robert Rodriguez fait sophistiqué avec mesure. Petite brochette poêlée minute de poulpe et de langoustine de pêche locale sur une fine ratatouille, raviole de langouste au jus corsé, loup de ligne au caviar d’aquitaine sur un émincé de pied de veau, langoustine royale sablée avec gargouille de jeunes légumes et fruits aux truffes d’été sont de jolies choses. La grosse côte de veau corse cuisinée en cocotte à l’ancienne avec ses haricots coco, son jambon, son jus léger aux échalotes confites et quelques navets à la crème est un délice. De même la jambonnette de canard gras croustillante fourrée aux pignons de pin sur un lit de légumes bio font une belle assiette. On se régale enfin de tarte sablée aux framboises avec sorbet blanc du cap et citron du Cap ou de tarte tiède aux pommes et aux figues avec onglet de roquefort à la façon des bergers corses, quelques gouttes de rappu, le vin doux du cap. Belle vue, plein cadre, sur l’archipel toscan juste en face.

 

   GUIDE PETIT FUTE -2004

Pour le trouver juste avant l’Esquinade, prenez la toute petite ruelle sur la droite et 30 mètres plus loin sur la gauche, vous descendez les quelques marches qui vous séparent de votre table. N’oubliez surtout pas de saluer le pirate en arrivant il se vexerait... Vous n’oublierez pas de l’avoir fréquenté tant vos souvenirs resteront sensibles à tant d’omniprésente qualité. Que vous conseiller sinon de réserver et de vous rendre en ce lieu chargé d’Histoire et de respect de cette cuisine dite moderne ?

 

  GUIDE HUBERT- 2004

Poisson de pêche du jour cuit entier au plat, petite brochettes poêlées minutes de poulpes et de langoustines, fondant coulant à la châtaigne et sorbet au cédrat.

Résumé Gourmand : Robert Rodriguez, chef de cette belle maison, affiche un parcours impressionnant qui va des cuisines de la Présidence de la République à la Palme d’Or à Cannes, en passant par de belles maisons provençales( Guy Gédda)et des séjours en Afrique ou au Luxembourg. Avec une telle expérience, ses cartes sont le résumé gourmand mis au goût du jour de son passé. On apprécie cette culture multi gastronomique qui trouve un décor de rêve pour s’exprimer.

Service agréable. Belle carte des vins.

 

  MICHELIN FRANCE -2004.(deux fourchettes)

 

Agréable terrasse dressée face au petit port, coquettes salles à manger rénovées et poissons fraîchement pêchés font le charme de cette vieille maison de pierre.

 

  LE BOTTIN GOURMAND- 2004.

 LE PIRATE

Cette élégante table à fleur d’eau, continue son virage entamé avec l’arrivé, il y a plus d’un an maintenant du chef de cuisine, Robert Rodriguez. Les travaux entrepris ont fini d’embellir cette délicieuse maison où il fait bon s’attabler en terrasse pour se régaler des poissons de pêche locale ou de produits de la montagne corse, préparés avec justesse et idées. Epigrammes d’agneau de lait gigot farci rôti à la fleur de thym, grosse côte de veau corse cuisinée en cocotte à l’ancienne haricot coco, soupe de poissons de roche safranée, loup de ligne caviar d’aquitaine.

 

  GAULTMILLAU- 2003

13 LE PIRATE 2003

Tél. : 04 95 33 24 20

Le petit port a été représenté par tous les aquarellistes tombés en extase devant cette simplicité et cette luminosité. Le Pirate y plante sa  terrasse, l’une des plus convoitées du Cap, proposant la pêche sans trop de traficotage, des assiettes bien séduisantes et une atmosphère chic appréciée des touristes: crémeux de coquillages et de moules, spaghettis fruits de mer, tagliata de bœuf. Bonne cave avec les meilleurs du Cap, le Nicrosi, mais aussi Gioielli, et les bons patrimonios.

 Menu : 21  Euros       Carte : 59  Euros       Spécialités : Poisson

 

  Le PUDLO- 2003

LE PIRATE

Au port.

Tel : 04 95 33 24 20.

E-mail: jeanpierrericci@aol.com.

Site: restaurantlepirate.com.

Cet ancien garage à bateau, animé avec chaleur par jean‑Pierre et Nathalie Ricci, face au joli port, joue les vedettes de son village maritime, Sans épate, ni frime. Le décor de maison chaulée, avec ses vitres sur la grande bleue est ador­able Côté cuisine, les produis ne trichent pas et l’on fait sophistiqué avec mesure. Consommé glacé de langoustines, soupe de poissons de roche, tartare de bar de grains de caviar, lasagne d’araignée de mer au jus corsé, langouste grillée ou pochée, servie sur un ragoût de spaghetti au basilic et à la tomate fraîche sont épatants. Ajoutez ­y le pigeonneau cuit rosé à la lavande, la jambonnette de canard fourrée aux pignons, le carré d’agneau au four farigoulette au jus de cuisson et vous vous direz que cette maison de qualité joue l’évidence du naturel. Jolis desserts (millefeuille caramélisé aux fraises, raviole de chocolat à la crème safranée) et cave corse pleine de séduction. Belle vue, plein cadre, sur l’archipel toscan juste en face.

 

  LE BOTTIN GOURMAND- 2003 

LE PIRATE

Erbalunga 20222 . Ah. 300• 1527 hab. Brando

Au pied d’une tour génoise ruinée, les petites maisons de pécheurs sont bien alignées le long de la marine. Sur un ponton, au ras de l’eau, le Pirate vient d’amorcer un changement complet. Le nouveau chef, Robert Rodriguez, propose les meilleurs produits traités très justement. Consommé glacé de langoustines aux petits légumes nouveaux, lasagne d’araignée de mer mousseuse de crème d’oursin, raviole au chocolat crème safranée glace miel safran.

TEL/ 04.95.33.24.20 wwwrestaurantlepirate.com

 

  MICHELIN -2003 (deux  fourchettes)

LE PIRATE au port 04 95 33 24 20, 

E-mail  jeanpierrericci@aol.com.

Selon les anciens du village, cette vieille maison en pierre servait de garage pour les bateaux. Désormais, on s’y régale de poissons fraîchement pêchés, face au port.

 Spécialités : Poisson

 

  GAULTMILLAU 2002

 LE PIRATE

Erbalunga-Le Port -  20222 ERBALUNGA

Tél. : 04 95 33 24 20

 Dans le petit port de ce village classé, face aux pontons, une charmante maison de pierre où l’on sert une cuisine d’une grande fraîcheur. Salade aux filets de rouget tièdes aux deux agrumes, filet de boeuf  au gorgonzola et fraises au muscat du Cap, servis avec toute  l’attention de Jean-Pierre et Nathalie Ricci.

Spécialités : Poisson

 

   LE BOTTIN GOURMAND 2002

  LE PIRATE

  Le charme de Erbalunga est toujours aussi présent lors d’un dîner sur le ponton du petit port. Poissons frais pêchés et légumes du potager à déguster sous les étoiles.

   Spécialités : Croustillant d’asperges à l’émulsion d’ail, légumes            grillés à la mozzarella, poissons et langoustes.

 

   MICHELIN 2002 (Une  fourchette )

      LE PIRATE

   E-mail  jeanpierrericci@aol.com.

 Selon les anciens du village, cette vieille maison en pierre servait de  garage pour les bateaux.  Désormais, on s’y régale de poissons fraîchement pêchés, face au port.

 

  GUIDE HUBERT –2001

LE PIRATE

FRANCHISE ET SAGESSE

Pas de filouterie chez ce pirate là, installé dans le plus beau village de pêcheurs du Cap. La cuisine tient les promesses que le décor naturel appelle de toute sa beauté. Une cuisine qui allie la simplicité à la justesses des plats dans un registre terroir et bord de mer de bon aloi, cuisinés avec franchise et sincérité, à des tarifs qui savent rester sages. La rançon de ce bonheur, le restaurant est souvent pris d’assaut, il est prudent de réserver.

 

  GAULTMILLAU- 2001

(13)- LE PIRATE

Tél: 04 95 33 24 20

PROVENCE Dans le site exceptionnel d’un petit port pour livres d’images, une belle maison de pierre ancienne avec terrasse au bord de l’eau. Sachez que vous pouvez même vous rendre au restaurant par, la mer (ponton au port de pêcheurs)!

L’âme de la maison c’est Nathalie, qui veille au bien être de chacun, tandis que le chef, en cuisine, prépare une bonne cuisine méditerranéenne, à base de produits frais et de qualité. Salade de filets de rougets tièdes aux deux agrumes, tagliata de boeuf, belles préparations de pâtes, desserts maison.

     

  GUIDE HUBERT-2000

LE PIRATE -Spécialités : Poisson

 

LOUANGES  DE LA MER

On se prend pour un corsaire en franchissant le seuil de cet établissement. (qu’on vienne par terre ou par mer, l’ambiance séduit. La cuisine chante les louanges de la mer. Les produits locaux sont traités avec une grande sincérité. Ajoutez une cave judicieuse au service de l’île, et vous aurez (archétype de ces trop rares restaurants que nous aimerions trouver plus nombreux en Corse.